Jeune vide couille défonce gay

pubis qui chauffait. Une pine plus courte que celle de son fils, mais plus large, avec un gland énorme. "Tu aimes les grosses queues toi.". Ça s'était passé très vite. "Vas-y, encule moi sans savon, ça me fera pas mal." Il ferma les yeux, semi-comateux, me tendant son cul. Et au fur et à mesure qu'on dormait l'un chez l'autre et que les années passaient, il le montrait. J'étouffais de mon côté, et je commençait à avoir envie de vomir. Après tout, je m'en foutais, j'étais dans les douches. "Haaa oui." dis-je, en suçant le bout de son gland. Et il me vit. Je me cambrais et lui offrais une vue d'envergure sur mon cul. Il dut trouver ça timide, alors il mit ses mains sur ma tête et me força à aller jusqu'au fond de ma bouche. Il me caressa la tête "Prends une douche avant." Je me relevai, et commençai à enlever mon T-shirt. Je reçu son flot de pisse chaude sur la gueule, et il me coulait comme un torrent sur le visage, dans ma bouche, sur mon menton puis sur mon torse, jusqu'à dégouliner sur mon pubis et mon propre sexe, avant de frapper bruyamment le carrelage.

Videos

Commentaires (1)

  1. jeune vide couille défonce gay dit:

    Voici un couple libertin qui ne. Dans cette vid o maison, monsieur.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *